Histoire

  Le nom | Le site | L'archéologie | Une zone de passage | L'abbaye |


Accueil
Le village
La mairie
L'histoire
L'abbaye
Autre patrimoine
Les écoles
Le tourisme
Associations

Les liens

 

Le site.

Le contexte archéologique local révéle cependant des traces d’occupations humaines plus anciennes, partout aux alentours, exception faite du versant pentu sur lequel se sont établis les villages, à la retombée de la grande faille vosgienne. Ces terrasses calcaires peu propices à l’implantation humaine antique recherchant des sites en crête ou des terres fertiles en plaine, ne sont devenues intéressantes qu’avec le développement spectaculaire de la viticulture au Haut Moyen Age.
 

 

La faille vosgienne

Jusque-là les pentes ne sont que des zones de passage, mais passages privilégiés des Vosges par le Seuil de Saverne, en fond de la Zaberner Bucht, l’extrême reculée du champ de fractures de Saverne, à l’endroit où les Vosges sont les plus basses, à peine 400 m d’altitude et 200 m de dénivelé, et les plus étroites, à peine 3 km d’extension entre plateau lorrain et piémont alsacien.

 
   
  2004 - Commune de Saint-Jean-Saverne