Histoire

  Le nom | Le site | L'archéologie | Une zone de passage | L'abbaye |


Accueil
Le village
La mairie
L'histoire
L'abbaye
Autre patrimoine
Les écoles
Le tourisme
Associations

Les liens

 

L’abbaye des moniales bénédictines de Saint-Jean-Baptiste

 

La donation de 1126-1127 amène dans le troisième quart du XIIe siècle la fondation d’une abbaye de moniales bénédictines placée sous l’invocation de Jean le Baptiste. Des bâtiments de cette époque ne subsiste que la nef romane de l’ancienne abbatiale, d’un style roman tardif, de transition, avec une nef centrale voûtée de lourdes ogives, classées parmi les premières et donc les plus anciennes d’Alsace (Cl. MH : Liste initiale de 1840). Chevet ouvragé remarquable à l’est et pentures romanes exceptionnelles sur les vantaux d’origine du XIIe siècle, à l’entrée de la nef, sous le clocher-porche, à l’ouest. Les autres bâtiments, maintes fois reconstruits après incendies, dévastations et destructions diverses liées aux vicissitudes de l’histoire mouvementée de nos régions, livrent quelques témoins de la dernière campagne de remaniements du XVIIIe s : tour-porche de 1733 plaquée sur la façade romane à l’italienne ; aile des hôtes de 1738-1739, comprenant aussi les logements du prieur et de l’abbesse ; maison du receveur datée 1756. De la même époque, milieu et troisième quart du XVIIIe s, date le mobilier baroque de l’abbatiale : orgue J.A. Silbermann de 1747, maître-autel (1763) et autels latéraux, chaire à prêcher, statue de procession (Cl. MH : 02.04.1969). Joyau de l’abbatiale, une rare collection de tapisseries de lisse datant de la première moitié du XVIe s (Cl. MH : 02.04.1969). Ensemble mis en valeur par une campagne de restauration de l’abbatiale, ininterrompue depuis près de vingt ans.
 


Abbaye St-Jean-Baptiste XVIII°siècle


Maison à pan de bois - fin XVIII° siècle


Quant au village de Saint-Jean-Saverne, l’intérêt réside moins dans la qualité architecturale et l’ancienneté de ses maisons, que dans la beauté du site : quelques maisons à colombage des XVIIIe et XIXe siècles, quelques linteaux de portes et de fenêtres ornés d’emblèmes de métiers et datés ; mais surtout belles perspectives en cheminant par les rues et les ruelles, et belles échappées sur la plaine, notamment du haut du cimetière qui offre en prime un splendide calvaire baroque de 1749 (Inv. MH : 05.05.1937) et une rare série de quatorze monuments funéraires de la première moitié du XVIIIe siècle, encastrés dans les murs ouest et nord.

(Saint-Jean-Saverne. L’ancienne abbaye, le village, le Mont-Saint-Michel, la forêt. Pays d’Alsace; Série " Itinéraires ". B.SHASE, N° 127 bis, 1984)

   
  2004 - Commune de Saint-Jean-Saverne